fbpx
  • +33787813898
  • olivier.bonald@rdv-hypnose.com

Retour à soi

Un égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à vous !

CERVEAU = ORDINATEUR SURPUISSANT À COMMANDER PLUTÔT QUE LE CONTRAIRE

Je le reformule comme dans le descriptif de la page d’accueil de mon site.

Je viens ici dans cet article détaillé mes propos pour une meilleur compréhension pour vous.

Depuis notre naissance, il nous programme une identité apprise au lieu d’une choisie.

Il applique nos ordres et pensées imaginer selon notre météo émotionnelle.

Comparable à un bon film, on confond fiction et réalité pour oublier la source du présent ainsi que de nos choix.

Le remettre en questions afin de prendre moins de risques, c’est avoir plus de confiance et de conscience de nos mots.

Avec la même façon d’agir, on a toujours les mêmes résultats car la répétition est la mère du succès.

Le mécanisme pour être en difficulté est le même que pour aller bien.

A votre rythme, réservez minimum 2 séances pour atteindre votre objectif avec vos nouvelles habitudes misent en place.

Dans le 95 et 60, je suis spécialiste en addiction de pensées Bullshit. 

En Sphère mieux-être, au delà d’une thérapie ma pédagogie met en avant l’hypnose autrement.

Celle ci est plus biologique que technique, au lieu de bien gérer nos comportements cette dernière amplifie notre focus.

La négativité est essentiellement mise en avant car le positif l’est déjà, alors déshypnotisez vous de vos certitudes.

Spécifiquement accompagné, les limitantes disparaissent pour une vie de rêves en faisant et non en obtenant.

Prononçez des verbes réalistes d’actions d’attractions du bonheur au quotidien par le mouvement.

Simple votre solution passe par renonçer d’être aimé, en transformant votre histoire au bon moment en amour propre.

Afin d’éviter de subir une émotion en la développant, définissez la pour détourner tous concepts.

Ralentissez pour un autre chemin neuronal en vous désidentifiant d’elle comme les ultrasons le font.

Rien de magique, ma pratique est juste plus rapide et non instantané face aux autres.

Réveillez vous d’illusions en santé, relation ou argent car le « SOI » du « JE » est à préférer des conséquences qui sont excès.

Les plaisirs immédiats viennent comme un doudou rassurant soit produire de l’amnésie, soit anesthésier vos blessures.

Cela le temps d’un instant comme un médicament.

A bientôt 🙂

Arrêtez certains plaisirs excessifs, est ce vraiment arrêter de vivre ?

VOICI UNE BELLE EXPLICATION

Les gens achètent du manque car on leur en vends par quête d’attention sur eux … 

Ils tombent dans le piège de vouloir agir plutôt que d’être … 

La solution est de se désidentifié de tout pour se réidentifier à soi … 

Nous validons que tout est à nous car nous l’avons gagné … 

Nous avons alors peur de le perdre comme si ce matériel nous identifiait alors que ce n’est pas nous le matériel … 

Observons qui nous sommes vraiment … 

Pourquoi n’existe t il d’école d’économie ou de développement personnel prévu en classe 

Avant d’intégrer un établissement spécialisé dans la discipline ou de craquer pour aller voir un spécialiste …

 = complots ou pas ?

La société de consommation est au paroxysme à Paris 

Car tout le monde fume et boit tout le temps à tous les cafés ou autres endroit pour se montrer … 

Le truc pas cher pour réagir, c’est de laisser tous nos liens avec la technologie du progrès le temps d’un instant.

Pour se reconnecter à nous même réellement en partant loin de tout ça ainsi que de nos proches.

Pour se retrouver face au soi notre réelle identité en étant seul …

C’est égale à faire une retraite dans la nature avec une tante 

Ou dans un gite silencieux sans distractions avec juste à boire et à manger pour méditer sur le soi comme je le disais … 

3 jours en quête de l’ennui pour enfin se libérer de nos chaines invisibles

Et je vous dit ça sans intention de vous vendre quoi que soit …

Sans jeu de mots avec le soi

La répétition est la mère du succès

Attirez plus de bonheur en vous libérant de vos obstacles.

Comme un sourire tout est technique, un mot crée une émotion, une action, un résultat et ainsi de suite. 

Reformulez et recentrez-vous grâce au présent pour choisir votre réalité.

Réalignez vous en revisitant l’instant pour visualiser et répéter vos objectifs sans cesse.

APPRENEZ À ARRÊTER DE CONTRÔLER

Voici comment accélérer votre processus de changement pour matérialiser vos voeux réalistement 

Car la mécanique du mal-être est la même que pour le bien-être.

1/ UNE TECHNIQUE SIMPLE À TESTER idéale pour muscler votre cerveau positivement. 

Pendant une minute, devant votre miroir, répétez ces mots puis observez leurs bénéfices ! 

« Je m’aime, je me pardonne car je le mérite. 

Je suis en sécurité, je peux compter sur moi car je suis dans le présent 

Et mes seules vérités sont dans mon silence intérieur. 

Merci la vie pour ce qui m’arrive car tout est apprentissage à méditer. »

2/ UNE PLACE POUR UN ATELIER à 15€ au lieu de 25€ (Remise = 40%, durée 1H30).

« Comprendre la responsabilité face aux prophéties auto-réalisantes. »

3/ UN RENDEZ-VOUS POUR UNE SÉANCE à 70€ au lieu de 100€ (Remise = 30%, durée 1H30)*.

« Chacun s’auto-hypnotise sans le savoir. »

Dépassez votre 1er obstacle en passant à l’action !

(Offre nominative, non cumulable, sur présentation de ce flyer pendant 1 mois)

Au 07 87 81 38 88.

[ *Tout ceux qui viendront de votre part, bénéficieront d’un rendez-vous à 80€ au lieu de 100€ (Remise = 20%) ].

Qui êtes vous face à votre mental et votre intellect ?

Lorsque l’on vit ce renversement, le monde qui était notre «réalité première» devient une réalité «secondaire». Ces états d’hypnose quotidien sont semblables à des multitudes de films projetés sur un écran.

Cet écran, c’est notre corps. Nous sommes hypnotisés par notre mental, nous identifions aux images qui défilent sur l’écran. Se rétrécir, limiter ses capacités, en oublier que nous sommes en réalité l’espace même où nous vivons nos émotions.

Fissurer ces croyances, c’est retrouver le soi, l’état source de perception, en dehors de l’espace et du temps. Se réveiller de son hypnose mentale, c’est retrouver ce que l’on est. 

Nous sommes l’espace qui n’apparaît pas et ne disparaît pas, le non-né, le soutien des états qui vont et viennent sans cesse. Erickson disait déjà que la différence de qualité entre une journée, induite ou domestiquée n’existaient. 

Quand n’êtes vous pas «sous hypnose» ? 

La « fausse identification » nous empêchent de contourner la logique, le cadre logique. Savez-vous pourquoi le cerveau ne fait pas de différence entre «logique» et «imaginaire»? 

La souffrance émotionnelle, le moral est maintenu au sein de votre «logique». Il est possible de changer cela, en contournant votre logique habituelle.

Comment changer un obstacle en solution avec l’hypnose ?

Nos tracas quotidien ne sont que de simples obstacles, cependant ils empoisonnent notre confort personnel, et il est important de pouvoir y apporter des solutions à long terme.

Vous avez du mal à gérer l’arrêt du tabac, à ne pas garder une taille qui vous correspond, à avoir un sommeil suffisamment réparateur, à être zen, ou à ne pas avoir de peurs inutiles et cela fait maintenant trop longtemps ?

Retrouvez le désir d’agir, l’énergie d’y arriver et votre motivation grâce à une technique révolutionnaire qui a déjà crée de belles réussites chez mes patients : LA DESHYPNOSE. une technique d’hypnose de plus en plus courantes qui contrairement à l’hypnose agit avant tout sur votre esprit afin de le libérer de ses mauvaises habitudes.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, contactez-moi afin que vous je vous explique en quoi cette thérapie peut-être réellement efficace dans votre quotidien ou celui de vos employés !

« Tournez vous vers le soleil et l’ombre sera derrière vous »

Comment pouvez vous améliorer vos relations ?

Certaines croyances et convictions que nous absorbons de notre environnement, tout à fait crédibles à premier abord, se révèlent erronées. 

Résultat >

 Les raccourcis simples et pragmatiques que nous prenons dans notre vie quotidienne, convaincus de bien faire, se révèlent parfois une mauvaise décision. 

Voici certains reflexes du comportement humain qui, sur des bases scientifiques prouvées, peuvent être appliqués dans différents domaines de notre vie, de manière simple et rapide. 

Il y a des astuces dans différents domaines comme au moment de commencer une histoire romantique, pour consolider le lien avec votre couple, et pour mieux éduquer vos enfants. 

Voici 5 conseils plus efficaces >

1. Toucher légèrement le haut du bras de la personne en face de vous au même moment que vous lui faite une requête. Cette technique fonctionne très bien dans tous les domaines puisque ce geste est inconsciemment associé à une position sociale élevée.

 2. Rendre mémorables les premières conversations, en choisissant des sujets de conversation qui aident cette personne à s’ouvrir et à parler d’elle d’une manière créative, amusante et inhabituelle. 

3. Si c’est pour une attraction amoureuse, organiser les premiers rencontres autour d’une activité qui accélèrent le rythme cardiaque, ce qui renforcent le sentiment de proximité. 

4. Vous obtenez ce même effet en répliquant la posture et les gestes de cette dernière. 

5. L’écoute active, un possible pilier d’une relation saine, qui peut être très difficile à pratiquer avec régularité. 

3 autres techniques plus simples > 

1. Entreprendre régulièrement des activités conjointes, qui impliquent de coopérer pour atteindre un objectif commun. Ces activités sont d’autant plus efficaces si elles sont passionnantes et nécessitant un engagement actif. 

2. Equilibrer toutes interactions en palliant aux effets néfastes d’un commentaire négatif, en exprimant 5 commentaires positifs. 

3. S’entourer d’objets qui vous font penser à cette personne. Cela évoquent des souvenirs heureux ou de l’amour plein d’affection que vous éprouvez. 

Avec les enfants, voilà 2 idées > 

1. Félicitez les régulièrement, en faisant attention à approuver les efforts, la concentration et l’organisation plutôt que des qualités comme l’intelligence ou le talent. Cela les aides à développer un bon rapport au challenge et à l’échec qui n’existe pas. Je vous en reparlerai lors d’un autre article.

2. Aidez les à développer l’autodiscipline. Apprendre à repousser une gratification instantanée en vue d’une récompense plus importante plus tard est la clé pour atteindre des objectifs ambitieux. 

Voilà vous savez en moins d’une minute développer des meilleures échanges avec ceux qui vous entourent. 

Comment reprendre le bon contrôle sur les choses ?

 » Si vous mettez les autres sur un piédestal, vous ne découvrirez jamais votre propre grandeur !  »  Vous ne pouvez jamais être perdu, ni être dans le doute, parce que vous êtes relié à une incroyable connaissance qui vous habite profondément en vous. 

Mais en avez-vous réellement conscience ? 

Votre espace intérieur sait constamment ce qui est juste et bon pour lui, mais entendez-vous ses messages ? Il ne subsiste aucune place ni pour le doute, ni pour le manque de confiance, lorsque vous êtes porté par votre propre énergie et intelligence. 

Mais comment souhaiteriez-vous avoir accès à ce savoir inné, si votre attention est portée vers l’extérieur, si vous vous accrochez à des croyances erronées à votre sujet ? Je vous invite à plonger au cœur de votre savoir inné qui vous guide à chaque instant. 

En vous désencombrant en toute conscience de tout ce qui ne vous appartient pas, vous ouvrez enfin les portes à un enseignement et à une sagesse que vous seul possédez. C’est unique au monde ! Ainsi, vous reprendrez le bon contrôle sur les choses et votre vie. Vous avez toujours raison, écoutez vous. Il vaut mieux être seul avec soi même que seul avec des personnes qui n’ont pas les même valeurs que vous. Ainsi, se crée une toute nouvelle dynamique de vie…

Respectez vous, plus que vous respectez les autres.

Comment réaliser ce que vous voulez sans y penser ?

 

Derrière le désir d’attirer quelque chose dans sa vie, il y a l’envie de liberté, d’avoir du temps pour les activités et les personnes que l’on aime. Pour arriver à cette liberté, nous avons besoin d’avoir d’abondance et il faut aussi savoir bien le gérer. Je vous présente un système simple et pratique qui permet d’y arriver sans besoin d’être toujours motivé, ou d’y penser en continuation. 

A la base de cette méthode, vous trouvez 6 habitudes à développer. 

 

Les voilà > 

• Pensez à vous en premier, vous donnez ainsi la priorité à votre future liberté. 

• Ayez toujours une idée d’avance, vous permet de faire face sereinement aux imprévus. 

• Faite moins de choses au quotidien qui n’ont pas réellement de valeur pour vous mais plus qualitatives. 

• Développez un sentiment de fierté en vous au quotidien. 

• Assurez de connaître l’abondance spirituelle, en choisissant de faire un don à une cause qui vous tient à cœur pour aider les autres. 

• Automatisez toutes vos actions positives, de manière à être tout le temps motivé pour votre autodiscipline. Vous œuvrez vers votre sans même y penser. C’est aussi simple que cela. Le plus dur est souvent de garder le cap et une discipline dans la durée. Grâce à l’automatisation, une fois le système en place, vous pouvez passez à autre chose et ne plus y penser.

Comment l’éveil peut vous aider ?

La deshypnose, c’est en quelque sorte de l’éveil total, la réalisation du Soi, notre véritable nature. L’idée est de sorti de cette état d’hypnose quotidienne dans laquelle on est tous pour se réveiller de ses rêves ou plutôt cauchemar qui nous empêche de nous réaliser. 

Presence

Lorsque cela arrive, il est vu que nous sommes « La Présence même », nous sommes la source de toutes choses. Nous vivons le concept d’être tous « UN ». Il n’y a pas de séparation. Nous découvrons que le personnage auquel nous croyons si fort être n’existe pas. Tout le monde est déjà réalisé mais très peu le savent à cause du voile de l’identification. Il n’y a pas de hiérarchie, chacun est Le Maître, le TOUT. Tout est parfait dans l’imperfection. Il n’y a qu’à profiter du voyage sans lutte, goûter la vie dans toutes ses saveurs sans condition. C’est la Conscience qui se goûte et s’observe à chaque instant. 

Illusion

Lors de la Réalisation, il est aussi vu que le temps est une illusion, il n’y a que maintenant. La souffrance se situe en dehors de maintenant et dans l’illusion d’être une personne. Lorsque cela est vu, c’est la fin de la souffrance, de la dualité, de la lutte contre la vie elle-même. Ce que l’on Est, nous le sommes maintenant, nous l’avons toujours été, le serons toujours, c’est la seule chose qui est permanente, ça ne bouge jamais, c’est éternel. C’est un résumé très sommaire de ce qui est vécu au moment de la Réalisation car aucun mot ne peut traduire cela. La vie se dévoile à chaque maintenant dans son immense sagesse et peut être accueillie dans toute sa splendeur quand il n’y a plus le filtre de l’ego. 

Connaissance

Lors de la Réalisation, il y une transformation radicale qui fait en sorte que le mental s’efface et la connaissance émerge spontanément. C’est le mouvement de vie qui s’exprime à chaque instant. L’apparence de ce corps devient totalement au service de la vie. Il n’y a plus rien de personnel. C’est l’Ultime Paix, l’Amour, la Joie pure. Il n’y a pas de mot pour décrire Cela. Toutes les barrières tombent. Il n’y a plus de peur car il est vu qu’il n’y a personne à protéger. C’est la fin de la souffrance car il est compris que la vie n’est pas une affaire personnelle. La merveilleuse Présence que nous sommes peut alors s’installer pour exprimer sa pleine expression sans être restreinte par l’identification et nous restons à bord du bateau de la vie afin d’observer toutes les merveilles de celle-ci émerger à chaque instant et d’en savourer chaque expérience intensément puisque totalement présent à la vie, sans condition. 

Quelle beauté ! Dans la Paix, l’Amour et la Joie infinis qui émergent de ce que l’on est.

Contactez votre Moi Supérieur 

Il est un aspect plus évolué de vous-mêmes. Il possède une vision globale de votre évolution et de là où vous en êtes dans la vie. Pour autant, il n’est pas séparé de vous. En fait, il est vous-mêmes, lorsque vous parvenez à un état de conscience élargi et déconnecté des mondanités de la vie dans laquelle on croit vivre. A ce niveau vous pouvez accéder à la sagesse de votre Moi Supérieur et aux sensations uniques d’expansion de conscience. 

Le monde est il en vous ou à l’extérieur ?

Le champ vibratoire

Il existe en reliant toutes choses, c’est le son originel Om. L’univers est vibration, on l’observe rien que par notre tension. L’être humain est une machine qui vibre et son carburant est la vibration extérieure invisible. Une chose qui vibre en fait vibrer une autre. Au delà du spirituelle, c’est mécanique. C’est le resultat de toute recherche scientifique comme la science quantique par exemple qui dépasse en savoir maintenant la science mécanique classique. 

Méditez 

Cela peut s’observer par introspection via la méditation. Bon nombre d’imminents penseurs de l’histoire tels que Pythagore, Keppler, Léonard de Vinci, Tesla et Einstein approchèrent le seuil de ce mystère qui le devient de moins en moins. 

Revenir au source

Dans la société moderne, la majeure partie de l’humanité a perdu la sagesse ancienne qui était loin d’être qu’ésothérique. Nous sommes trop égarés dans le domaine de la pensée, c’est là que nous percevons le monde extérieur et sa forme.
Nous avons perdu notre lien vers les mondes intérieurs.

 Cet équilibre est le droit de naissance de chaque être humain.

Comment 5 grands philosophes peuvent vous aider ?

Héraclite

Les nouveaux chemins de la connaissance

Bien avant Socrate, ces écrits permettent de découvrir qu’il n’est pas aussi pompeux que la tradition populaire ne le dit. Et si nous ne l’avions pas compris ? 

Et si, loin d’être le penseur du devenir, il était le premier à décrire la condition tragique de l’existence, d’un être toujours séparé de lui-même. 

Le langage ne nous dit rien du monde, il ne renseigne que sur l’interlocuteur. Or, du discours qui est celui-là, les hommes vivent toujours loin par l’intelligence, avant d’écouter. Toute chose vit suivant le discours, fait ce que du dits en fonction de tes actes. 

C’estLes autres hommes ignorent tout ce qu’ils font dans l’éveil et tout ce qu’ils oublient dans le sommeil.

 

Platon

La vérité

Elle n’est pas de ce monde. C’était un philosophe grec connu pour avoir laissé une œuvre philosophique considérable, sous formes de dialogues. Le monde sensible est, à ses yeux, subordonné aux formes intelligibles, modèles de toutes choses, qui sauvent les phénomènes et leur donnent sens. Au sommet des essences se trouve l’idée du Bien, qui les dépasse en dignité et en puissance. 

C’est un élève de Socrate, il sera lui-même le professeur d’Aristote. Ses écrits portent sur toutes sortes de sujets différents comme l’esthétique et la cosmologie. Aujourd’hui, nous parlons encore d’«amour platonique» et des «idéaux platoniciens». Lui et sa théorie de la connaissance et de la vérité sont la base de la majeure partie de la philosophie occidentale.

L’allégorie de la caverne 

Elle met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l’entrée. Ils ne voient que leurs ombres et celles projetées d’objets au loin derrière eux. Elle expose en termes imagés la capacité des hommes à accéder à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance.

Ces  principes suprêmes se confondent avec le sublime.

 

Spinoza 

Le savoir vivre

Suivre sa pensée, c’est nous rapprocher de la béatitude, de l’épanouissement de soi. Philosophe excommunié, mal compris de son époque, il entretient une relation critique avec les voies traditionnelles religieuses et pourtant sa doctrine repose aussi sur une définition de dieu mais de son unicité. Il propose une philosophie qui privilégie la pensée rationnelle pour éclairer le monde de nos passions, émotions pour nous mener finalement à agrandir notre espace de liberté.
La liberté qui ici n’est pas fondée sur la question du libre arbitre qui pour lui est inexistant du fait de nos conditionnements qui déterminent nos goûts, nos choix, nos actions, ceux ci sont liés à des causes et effets qui ne nous rendent pas libres.

Il n’y as d’erreur nous dit Spinoza, il n’y a que des idées incomplètes ou inadaptées. Nous devons mettre en conscience et séparer nos désirs actifs de nos désirs passifs. Voir la part de l’imaginaire qui nous obstrue et nous mène dans des souffrances lorsque nous faisons dépendre notre bonheur avec les autres, ou de ce que l’on imagine qui nous rendra heureux.

Selon lui, tout ce qui est dans la nature, considéré dans son essence et dans sa perfection, enveloppe et exprime le concept de la nature. Penseur non dualiste, il note que nos façons de juger ( qui est le sage qui fait le bien ou l’insensé qui fait le mal ) ne sont que des préjugés qui proviennent d’une conception de mort et vie à travers Dieu, qui est considère en tant que « personne », qui haïrait ou aimerait ceci ou cela, ou qui serait là pour nous juger ou pas .

Le mal n’est pas dans les choses, il n’est que dans la relation entre elles. L’homme libre, ce n’est pas celui qui suit son bon vouloir mais c’est au contraire l’homme qui agit en connaissance de cause et qui se connait lui même, l’homme raisonnable. Ll’ignorance empêche l’homme d’être libre, et lui fait croire en l’existence du bien et du mal.

Trouver sa liberté en raisonnant, en assumant ses contraintes, en comprenant ses émotions, en devenant un acteur de sa joie qui réside dans tout être et nous mène à la béatitude, voilà ce que nous livre Spinoza.

 

Bergson 

La Pensée et le Mouvant 

C’est sûrement l’un des meilleurs chemins pour entrer en soi, voici sa méthode philosophique. Elle consiste dans une intuition originaire, à savoir la distinction fondamentale à laquelle il convient de remonter, entre l’espace et la durée pure. Notre intelligence est le prolongement de nos sens. Avant de spéculer, il faut vivre, et la vie exige que nous tirions parti de la matière, soit avec nos organes, qui sont des outils naturels, soit avec les outils proprement dits, qui sont des organes artificiels. 

Bien avant qu’il y eût une philosophie et une science, le rôle de l’intelligence était déjà de fabriquer des instruments, et de guider l’action de notre corps sur les corps environnants. La science a poussé ce travail de l’intelligence beaucoup plus loin, mais elle n’en a pas changé la direction. Elle vise, avant tout, à nous rendre maîtres de la matière. Même quand elle spécule, elle se préoccupe encore d’agir, la valeur des théories scientifiques se mesurant toujours à la solidité de la prise qu’elles nous donnent sur la réalité. Mais n’est-ce pas là, précisément, ce qui doit nous inspirer pleine confiance dans la science positive et aussi dans l’intelligence, son instrument ? 

Si l’intelligence est faite pour utiliser la matière, c’est sur la structure de la matière, sans doute, que s’est modelée celle de l’intelligence. Telle est du moins l’hypothèse la plus simple et la plus probable. Nous devrons nous y tenir tant qu’on ne nous aura pas démontré que l’intelligence déforme, transforme, construit son objet, ou n’en touche que la surface, ou n’en saisit que l’apparence.

Il est impossible de considérer le mécanisme de notre intelligence, et aussi le progrès de notre science, sans arriver à la conclusion qu’entre l’intelligence et la matière il y a effectivement symétrie, concordance, correspondance.

Bergson fut le philosophe de la fidélité à soi. C’est à cette haute idée de la liberté que je reconnais mon travail comme quelque chose très proche de le lignée de ses pensées.

 

Heidegger

Recherche de l’etre dans le temps au quotidien.

Lorsque nous bavardons, qui parle ? Est-ce vraiment nous ? Non, dit Heidegger car c’est un « on » indéterminé qui parle en nous. Mais alors, pourquoi bavardons-nous ? Parce que nous sommes dispersés et divertis par nature, et il nous faut combler ce vide. Le monde ambiant immédiat, intègre chaque fois déjà en lui le sujet du domaine public qui est utilisable et qui préoccupe collectivement. Dans l’usage des moyens publics de transport en commun et dans le recours à des organes d’information type journal, chaque autre équivaut l’autre. 

Cet être-en-compagnie fond complètement le destin qui m’est propre dans le genre d’être des « autres » à tel point que les autres s’effacent à force d’être indifférenciés et anodins. C’est ainsi, sans attirer l’attention, que le on étend imperceptiblement la dictature qui porte sa marque. Nous nous réjouissons et nous nous amusons en lisant, regardant et en jugeant la littérature ou l’art. Mais nous nous retirons aussi de la « grande masse ». Nous trouvons « révoltant » ce que l’on trouve révoltant.

Le on qui n’est rien de déterminé et que tous nous sommes, prescrit le genre d’être à la quotidienneté.