Programme 7 La dépendance


Comment gérer la dépendance affective ?

Qu’est-ce que c'est ?

La dépendance affective est le fait de ne plus vivre pour soi mais pour l’autre.

En s’effaçant totalement face à son partenaire, le dépendant affectif sombre peu à peu dans la passivité.

Les personnes qui souffrent de ce type de dépendance ont souvent peu confiance en elles et recherchent sans cesse l’approbation de leur compagne ou compagnon dans toutes leurs entreprises.

Elles ressentent une peur panique à l’idée d’être abandonnées et vivent la relation amoureuse comme un combat de tous les jours.

 

D’où vient la dépendance affective ?

La plupart des dépendants affectifs trouvent l’origine de leur problème dans leur enfance.

Ce sont généralement des enfants qui ont reçu peu d’attention et d’affection et que l’on a responsabilisés trop tôt.

Ces personnes ont donc pris l’habitude de faire passer les autres avant elles-mêmes et n’osent pas se placer au centre de leur propre attention.

Elles pensent qu’elles ne seront aimées que si elles se font discrètes et vivent principalement à travers le regard des autres.

Enfin, les dépendants affectifs expriment souvent une véritable angoisse du désaccord, ils ont du mal à refuser de rendre un service et évitent autant que possible le conflit.

Leur comportement en est pourtant souvent à l’origine puisque, contre leur gré, ils sont en demande permanente d’affection et de reconnaissance.

Au final, les dépendants affectifs ignorent ce dont ils ont besoin et ne parviennent pas à exprimer leurs désirs ou angoisses.

 

Symptômes

La dépendance affective peut se traduire par différents signes d'intensité variable selon les individus :

  • peur de l'abandon,
  • jalousie excessive,
  • insatisfaction chronique,
  • incapacité à prendre des décisions seul,
  • manque d'estime de soi,
  • anxiété et de dépression,
  • comportements compulsifs.

 

Certains comportements sont révélateurs des symptômes d’un trouble de la personnalité dépendante, notamment lorsqu’un sujet,

  • se soumet excessivement aux autres pour être aidé et protégé ;
  • a toujours besoin de grosses quantités de conseils, de réassurance ou de preuves d’affection qui ne sont jamais suffisantes, notamment avant de prendre une décision ou d’affronter une situation ;
  • rend les autres responsables des aspects importants de sa vie ;
  • n’ose pas exprimer ses désaccords avec les autres de peur de ne plus recueillir leur approbation ;
  • montre des difficultés à entamer seul des projets ;
  • peut commettre des actes extrêmes pour les autres et a tendance, dans son fonctionnement social, à « donner trop » ;
  • ressent de l’abandon et de l‘impuissance quand il se retrouve seul ;
  • éprouve un besoin excessif de retrouver un autre partenaire pour s’occuper de lui lorsqu’une relation se termine.

 

L’adultère chez le dépendant affectif et la loyauté ..

Lorsque vous êtes dépendant affectif, vous êtes loyal avec votre conjoint.

Vous avez l’habitude de vous attacher rapidement au premier venu, et ensuite de lui être loyal.

Cela cause souvent une dissonance, car vous attendez beaucoup d’amour de la part de votre conjoint.

Attendre cet amour, ce respect et cette attention est normal, ne vous inquiétez pas.
Mais par contre il arrive que votre conjoint ne vous donne pas ce que vous attendez, et c’est normal car vous vous êtes attachés au premier venu et il se peut qu’il vous donne beaucoup d’amour aussi et je vous le souhaite ! 

Dans ce cas, vous allez être tenté naturellement de trouver une autre source d’amour.

Il se peut que par la suite, vous tissiez rapidement de forts liens avec de personnes que vous rencontrez et qui vous attirent, et que vous ayez une relation qui ressemble à une relation amoureuse sans vraiment l’être.

Les dialogues se font tendre, proches et parfois même chauds, et cela peut vous faire du bien.

 

Mais cela peut également  vous faire du mal, car si vous êtes loyal envers votre conjoint vous ne passerez pas à l’acte envers la deuxième personne rencontrée, ou rarement et vous serez déchiré entre des désirs contraires.

Celui de rester fidèle à votre conjoint qui a l’air de ne rien remarquer de tout ça et le désir d’avoir de l’amour que votre conjoint ne vous donne pas.

Soyez conscient que le problème est là, vos désirs sont contraires et ne peuvent pas concorder.

Rester avec un conjoint qui a une attitude froide à votre égard et avoir de l’amour de couple ne sont pas compatibles.

Dans ce cas, vous souhaitez avoir beaucoup d’amour, mais vous vous attachez à quelqu’un qui ne vous donne pas beaucoup d’amour.

Et vous vous interdisez d’avoir de l’amour ailleurs.

Ceci n’est pas de la psychologie, mais simplement de la logique.

Soit son attitude change, soit votre attachement à son égard change.

Si l’attitude de votre conjoint ne change pas, ou si votre situation ne change pas, rien ne changera.

Pour faire changer les effets, il faut faire changer la cause.

 

La sur-responsabilisation de la personne

La sur-responsabilisation de l’enfant par les parents peut jouer un rôle important là-dedans.

Certains parents n’arrivent pas à assumer leur fonction parentale et croient que leur enfant doit être responsable des choses d’adultes.

Il poussent l’enfant à accomplir des choses trop dures ou trop compliquées pour son jeune âge.

Accomplir des tâches ménagères en surnombre, les écouter et les conseiller dans leurs problèmes, les consoler sans arrêt…

L’enfant va alors se croire responsable du bonheur et du malheur de ses proches.

Il va apprendre aussi que s’il veut avoir de l’amour, des compliments, de la reconnaissance ou de la gentillesse, il doit tout faire pour contenter les autres, comme cacher ses émotions et se montrer toujours fort.

Il va comprendre qu’il a le droit au bonheur que s’il est en présence d’autrui, et que s’il est tout seul, il doit se rendre utile en servant autrui.

Ce schéma va générer la peur d’être seul.

Les parents éduquent l’enfant soit au bâton avec la violence physique, soit au chantage affectif et émotionnel.

L’enfant va alors retenir que lorsqu’il est seul il n’est pas tranquille, et que sa mission consiste à contenter les autres, à agir avec le syndrome du sauveur.

 

Les quatre types de conjoints sur lesquels tombent souvent les dépendants affectifs :

Etant habitué à fonctionner en sauveur, le dépendant affectif va avoir tendance à former un couple avec un conjoint plutôt mal dans sa peau, même s’il ne le remarque pas directement.

Le conjoint froid et coupé de ses émotions peut être gentil et sincère. Mais il est distant au niveau des compliments, des câlins, et de la reconnaissance de votre valeur. Il a beaucoup de mal à avoir une discussion sérieuse avec vous. Néanmoins il peut s’engager s’engager dans une relation sérieuse et sincère. Mais il n’est souvent pas compatible avec vos attentes de ce qu’un couple peut vous apporter.

  • Le conjoint mystérieux. 

Son comportement à votre égard est un mystère.

Quelques soient vos efforts pour parvenir à comprendre son fonctionnement, vous n’y arriverez pas.

Vous pouvez avoir l’impression qu’il est à fond sur vous pendant quelques jours, puis d’un coup il vous zappe, et vous restez sans nouvelles de lui pendant plusieurs jours.

Ce conjoint ne vous correspond aucunement, et vous avez l’impression qu’il vous mène en bateau, ou que son intelligence est limitée.

  • Le conjoint cool. 

C’est un conjoint qui vous accorde de l’attention et de l’amour, et qui s’implique dans votre couple.

Il peut s’agir d’une autre personne dépendante affective, ou simplement d’une personne sérieuse et affectueuse.

Tout n’est pas toujours parfait, comme dans tous les couples, mais la relation est saine et vous fait souvent du bien.

  • Le Manipulateur Pervers Narcissique (PN). 

Son comportement est nocif et il vous sème le chaos et le trouble dans votre esprit et dans votre cœur. 

En 20 points

1/ Les seuls responsables même si nous ne le faisons pas exprès c’est nous pour de différents bénéfices inconscients et conscients.

Deux versions de nous se battent et crée notre état de mal être.

Une version de nous qui veut comme je le disais que nous continuez à culpabiliser pour de different raisons et la deuxième veut sortir de cette impasse.

 

2/ En reconnaissant sa responsabilité, on sort plus vite de son ancienne zone de confort et ainsi le processus de transformation s’accélère.

Il y a une seule chose à retenir de toutes les séance que vous ferez « Tout ce que vous dites vous le créez ».

Vous créez l’attraction de ce que vous vivez en le formulant.

Vous avez toutes les capacité à être dans le bonheur mais vous avez oubliés

« Tant qu'on est incapable d'être bien seul, nous ne pouvons pas nous épanouir. »

 

3/ Aimons nous et nous n’aurons plus besoin de plaire.

Si nous n’avons pas de limite avec nous même comment pouvez nous en avoir avec les autres.

 

4/ Ce dont je vous parle s’appelle de l’amour propre et de l’hygiène de vie.

1/Faites tout pour contrôler votre respiration

2/ Dormez bien

3/ Mangez bien

4/ Buvez bien

5/ Faites du sport

Si ces 5 conditions ne sont honorés une fois par jour votre bien être n’ira pas à 100% car vous aurez trouvez les même excuses qu’avec les autres pour ne pas dire non je ne suis pas d’accord.

 

5/ Ainsi vous accepterez complètement votre identité avec ses défauts et ses qualités

 

6/ Ralentissez votre vie, la société veut que vous alliez mal pour consommez plus.

( Exercice suplementaire : marché en bougeant le plus lentement possible quand votre intellect bouillonne.

Les américains parlent de penser bullshit qui correspondent à un passé, à un futur et à un présent subjectif qui n’existe plus déjà quand vous y pensez )

 

7/ « Est ce que le temps est réellement un élément clé, pour apprendre à vous connaitre ? Je ne crois pas car l‘éveil pour moi c’est de l’information et vous êtes conditionnez par vos apprentissages positifs comme négatifs. »

 

8/ Aimez vous vraiment pour que les autres vous aiment.

Et vous savez qu’au plus haut de la pyramide social, il y a qu’en même au moins une personne qui vous détestera sur 7 milliard d’individu.

« Aimer c'est vouloir donner le meilleur de soi-même juste parce que çà nous fait plaisir de donner, sans rien attendre en retour. »

 

9/ Il n’y a personne à sauver.

En voulant échappé à l’ombre on échappe à la lumière car l’un ne va sans l’autre.

Il n’y a pas de victime qu’en vous observez le film de votre vie et que vous arrêtez de vouloir être actrice en devenant plutôt spectatrice.

 

10/ Le seule bourreau c’est vous même en vous mentant pour acceptez ce qui est inacceptable pour vous.

En arrêtant de vouloir, vous n’aurez plus besoin d’être rassurée.

« La vraie sécurité, vient de l'intérieur, elle vient de soi, et non de l'autre.

Pour pouvoir la découvrir il faut faire un travail sur soi et c’est ce que vous faites »

 

11/ Ne confondez pas obsession, besoin et désir.

La jalousie et possession va disparaitre car vous allez vous rendre compte que vous n’avez pas besoin d’elles

« Personne n'appartient à personne, nous sommes tous des êtres libres. »

 

12/ Vous serez trahi et la peur ne l’empêchera pas car c’est la vie et vous ne pouvez décidez à la place des autres.

N’acceptez vraiment pas l’inacceptable

Valorisez vous à travers votre propre regard donc ne comparer pas.

 

13/ L’apparence du beau ou du moche est une notion très personnelle encore dictée par la société.

 

14/ Vous avez déjà confiance en vous, pour manger vous habiller et plein d’autres choses usuels du quotidien.

Ne vous faites pas avoir en mélangeant tout.

Dites à la petite voix Bullshit en vous de se taire.

 

15/ Le mythe des pervers narcissiques sont à la mode.

On est tous le pervers narcissique de quelqu’un.

 

16/ Si vous êtes attiré par des partenaires indisponibles, ou est le problème vous avez des valeurs et vous ferez le bon choix si cela se présentant.

Tout ceux dans ce cas ne sont des salopes ou des salauds.

C’est celui qui souffre qui insulte l’autre de ces attributs.

Si vous donnez du sens à votre vie, nulle besoin d’une relation pour cela.

 

17/ Vous serez peut être abandonner et ressentirez la solitude mais derrière vous rencontrerez surement une personne vous correspondant encore plus.

 

18/ Quand on s’accroche a quelqu’un on devient lourd a supporté comme une bouteille d’oxygène dans l’eau elle est indispensable mais en dehors c’est un poids insupportable comme en amour.

 

19/ La dépression est une absence de conscience du présent qui nous fait croire que le passé et le futur est encore présent.

On ne répète jamais réellement le même scénario car nous ne sommes jamais la même personne car nous grandissons via nos apprentissages.

 

20/ Des que vous avez un doutes relisez tous ces points un par un.


Derniers articles

Programme pour Plus produits

12 Mar 2024

Confinement des solutions pour agir
BIENVENUE À CETTE PREMIÈRE ÉTAPES, MERCI D'AVOIR FAIT VOTRE CHOIX :)C’est le moment de prendre soin de soi, pour mieux prendre soin des autres
Cette “pause”, pou...

Programme pour Le cerveau

11 Mar 2024

Les gens qui réalisent des tâches mentales prodigieuses n’ont pas un cerveau extraordinaire. Ils ont juste appris à l’utiliser au maximum de son potentiel.
Libérez votre cerveau , grâce aux  conn...

Programme 7 La dépendance

10 Mar 2024

Comment gérer la dépendance affective ?
Qu’est-ce que c'est ?
La dépendance affective est le fait de ne plus vivre pour soi mais pour l’autre.
En s’effaçant totalement face à son partenaire, le dép...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.