Hypnose pour bien être
Visio thérapie en attraction
Offrez vous Joie & Éveil !
 
 
 
07 87 81 38 98
Hypnose pour bien être
Visio thérapie en attraction
Offrez vous Joie & Éveil !

Quelle est la meilleure façon d'aborder une thérapie ?

Etre autonome

 

Voici un partage du quotidien étonnant et attachant qui en fera se questionner plus d’un. >

Les thèmes vont de la séquestration à l’évolution de conscience à l’évasion de l’esclave.

Il s’agit, en quelque sorte, d’un rapport sur un système démocratique à l’agonie.

Avec une prescription pour les héritiers du monde avenir car le testament est à venir.

« La vraie liberté, c'est en d'dans ! »

Protégez vous de violences et du non-sens.

Pas à pas, éloignez vous de l'esclavage humain.

 

Comment s'en sortir en vie et retrouver sa prospérité physique ?

Plus que jamais d'actualité, exposons le fonctionnement du système en mettant le doigt sur la cause profonde de la maladie.

L’inconscience réglée avec des outils d'auto-guérison vers la souveraineté individuelle.

Simplifions le système établi, en expliquant son fonctionnement afin de voir la solution scientifique et spirituelle.

Faites un grand bond pour vous réaliser via des thérapies naturelles douces.

Découvrez leurs bienfaits.

Ma passion est devenue un rêve que je réalise depuis plusieurs années.

Très longtemps je fus convaincue d'être sur la bonne voie.

La réalité fut tout autre.

Les pensées et les émotions, ces invisibles et impalpables traîtresses, boycottaient insidieusement nos rigoureuse actions.

Nous continuons donc à souffrir et à mourir quand même.

 

Pourquoi ?

Ne sachant plus où aller, le chemin est de revenir au plus profond de soi-même, la ou l’on nous attend tous !

Beaucoup se pose cette fameuse question que diable sommes nous venue faire sur cette terre ?

On veut je le répète connaître le-paradis-sur-terre !

Apprenez à retrouver votre vraie nature créatrice, à penser, parler et agir en être divin.

Transmutez vos peurs en amour véritable.

Découvrez que la vie a un sens et naviguez avec son courant.

Améliorez vous et rajeunissez en riant et en vivant éternellement !

On expérimente dualité, guerre, pauvreté, famine, peur, maladie, souffrance, vieillesse et mort.

La vie est un non-sens, c’est devenue un enfer-sur-terre !

Pourtant, nous savons au plus profond de nous que ce non-sens est artificiel et illusoire et que l’on peut créer le paradis-sur-terre.

 

Mais comment ?

En apprenant à penser, parler et agir en être divin que nous sommes.

Nous pouvons transformer nos peurs en amour, découvrir que la vie a un sens, trouver la paix et la joie.

Voilà ce que je suis venue faire sur cette terre !

 

Et vous ?

 

 

Choisir l’évolution vers l’Espèce nouvelle >

Un seul regard sur la situation mondiale actuelle suffit à convaincre d’un point de non-retour.

Tous les fondements de la société s’écroulent.

Le temps qui s’accélère charrie dans son courant des événements mondiaux de plus en plus contraignants.

Nous vivons le grand étouffement planétaire, la souffrance sans borne.

Et le désespoir le plus profond, anticipant déjà avec résignation la fin de l’espèce humaine.

L’humanité est dans un monumental cul-de-sac !

Partout, on parle de crise... financière, politique, sanitaire, sociétale, économique, morale, climatique.

Or ce n’est rien de cela…

C’est d’une crise évolutive, dont il s’agit !

 

Plutôt que de lutter pour la freiner, tenter de revenir en arrière, s’accrocher à ses acquis, attendre le sauveur promis, pourquoi ne pas faire le contraire ?

Cessons de répéter de vieux modes de fonctionnement inefficaces et souffrants.

Osons voir les événements avec des yeux différents et un regard panoramique !

Le moment est venu de rêver très fort à la prochaine étape, la nouvelle espèce souveraine et de modifier notre façon d’être pour agir en conséquence.

Notre destin nous appartient !

À nous de découvrir la vie-sans-mort et de créer le paradis-sur-terre !

 

 

Renoncer à l’autorité pour la toute puissance >

En cette période de grande confusion, où s'entremêlent âme et émotion, esprit et mental.

Vérité et mensonge, c'est le discernement entre les deux mondes de la réalité et de l'illusion qui s'avère la denrée rare.

 

Vers qui ou quoi pouvons nous se tourner, quand s'effondrent illusions, systèmes, acquis, valeurs ?

Le temps est venu de faire le transfert de pouvoir de l'ego trompeur à l'âme souveraine.

 

 

Renoncer à la religion pour la Divinité >

Chercheur vous voulez découvrir le but de votre venue sur terre et la façon d'y parvenir.

Vous qui attendez en vain de vraies réponses des ROSSSSS (Religions, Ordres, Sectes, Sociétés Secrètes, Sciences et Spiritualités).

Vous qui sentez que la religion, l’ésotherie, ou la spiritualité new âge ne servent qu'à panser les vieilles plaies humaines : ignorance, mensonge, désespoir et mort.

Prenez conscience que leurs seules fonctions consistent à détourner votre aspiration spirituelle vers un Dieu extérieur.

Et à vous maintenir ainsi dans la croyance de n'être qu'une pauvre créature impuissante, peureuse, soumise à son créateur et à ses représentants sur terre.

Or, il n'en est rien.

Réveillez vous et souvenez vous de qui vous êtes !

L'être humain est à la fois l'esprit créateur et la matière créée.

La voilà, la vérité que vous cherchiez, celle qui met fin à la séparation, à la peur et à la guerre.

Appliquez vous à délaisser tes vieilles convictions mensongères religieuses, spirituelles ou athées.

Pour qu'émerge enfin la réalité de votre identité véritable, un individu accompli, instigateur d'un nouveau règne sur terre.

 

 

Renoncer à la politique pour la souveraineté individuelle >

La politique se résume à un théâtre de marionnettes qui s’exécute sur la « scène politique ».

Où des acteurs, les politiciens, s’agitent pour distraire les spectateurs de ce qui se trame derrière le rideau.

 

Que s’y passe-t-il ?

Les marionnettistes cachés tirent les ficelles pour réaliser leur complot, la prise de pouvoir planétaire.

 

 

Renoncer à la loi pour la justesse >

“Tôt ou tard, on découvre que nous sommes née esclave, que nous vivons en esclave.

Que nous mettons au monde des esclaves et que nous mourrons esclave… à moins de prendre la décision d’en sortir pour de bon.

Trois chaînes nous retiennent par l’État et la citoyenneté, par le créateur et la spiritualité.

Dénouez maillon par maillon, habitude par habitude, pour enfin vous apercevoir qu’aucune loi n’existe.”



Trouvez les réponses aux questions suivantes,

Pouvez vous échapper aux taxes et impôts?

• Etes vous au-dessus ou au-dessous de la loi ?

• Comment exercer votre libre arbitre ?

• Comment fonctionne le tandem loi-argent ?

• Quelle est la différence entre la personne physique et la personne morale ?

• Que choisir : désobéissance civile, résistance pacifique, objection de conscience ?

• Comment vous libérer concrètement du triple esclavage humain ?

 

 

Renoncer à l'argent pour la création illimitée >

Comme pour la prostitution, on dit de la pauvreté qu'elle a toujours existé et qu'elle existera toujours.

On trouve toutes deux acceptables tant qu'elles ne nous touchent pas personnellement.

Malgré notre refus d'envisager d'y mettre fin, nous exigeons des lois garantissant égalité et équité.

Étrange dichotomie !

De la même façon, les crises économiques se produisent à répétition depuis deux siècles sans qu'on remette en question le système bancaire, et encore moins le gouvernement qui l'endosse.

En étudiant le système monétaire, on comprend vite que banquiers et politiciens ont toujours marché main dans la main pour enrichir les riches et appauvrir les pauvres.

Pourtant, le vrai pouvoir appartient à l'être humain, mais comme ce dernier refuse de le reconnaître.

Et de l'exercer, on se retrouve dans une situation absurde où l'individu crée la richesse et les banquiers l'encaissent.

Tôt ou tard, l'être humain découvrira que l'argent est le miroir de son état de conscience.

Il est riche et ne le sait pas.

 

Faudra-t-il qu'il en arrive à l'esclavage complet et à une dépendance totale envers les banquiers mondiaux pour décider soit d'y sombrer soit de passer à la prochaine espèce ?

L'élite nous impose la première option par la dilapidation immodérée des biens publics et l'appauvrissement systématique des populations.

Quant à la seconde option, elle implique d'abandonner les deux mensonges sur lesquels repose la survie de l'humanité la propriété.

Et la sécurité pour que se manifeste l'abondance inhérente à la personne consciente de sa nature créatrice illimitée.

 

 

Renoncer à la santé médicamenteuse pour l'immortalité physique >

La dernière chose qu'une personne devrait faire quand son corps présente des signes.

 

Et des symptômes alarmants, c'est d'aller voir un médecin vraiment ?

Grand spécialiste de la maladie, ce dernier ne peut que rendre malade quelqu'un qui est en bonne santé et aggraver la santé d'une personne déjà malade.

Malgré tout, on continue à quémander un diagnostic médical dès que notre corps commence à inquiéter.

Pire encore, on accepte sans broncher qu'on nous charcute (chirurgie), qu'on nous brûle (radiothérapie), qu'on nous empoisonne (médicaments) et qu'on nous torture (psychiatrie).

Consulter un médecin, c'est aller à l'abattoir de son plein gré.

 

Pourquoi diable faire cela ?

Une seule explication, j'ai peur de mourir.

Et pourtant, la mort n'est pas inévitable.

Ce n'est qu'une mauvaise habitude, tôt ou tard, l'être humain découvrira que l'immortalité physique est non seulement possible.

Mais qu'elle est déjà là, dans la matière, en attente d'être exprimée.

Toute la conspiration bancaire, médicale, agroalimentaire, climatique, médiatique, politique.

Et légale pousse inexorablement l'espèce humaine vers son extinction.

Quel cadeau, c’est la fin de l'Homo sapiens.

Plus vite vous prendrez conscience de cette réalité, plus vite vous manifesterez le corps physique immortel de votre prochain règne divin.

 

 

Renoncer à l'éducation pour la connaissance innée >

Est-il encore vrai que l'école sert à apprendre à lire, à écrire et à compter ?

En regardant les jeunes adultes, force est de constater que l'école d'aujourd'hui donne de piètres résultats à côté de celle d'hier.

Les jeunes lisent et comptent difficilement, et leurs textes sont bourrés de fautes.

La dyslexie est courante et la table de multiplication, inconnue des moins de 40 ans.

Pourtant, les enfants fréquentent l'école plus tôt et plus longtemps.

De plus, grâce aux facilités technologiques que procurent l'ordinateur, l'Internet, la télévision audio visuel, on s'attendrait à voir éclore une génération de surdoués.

Or, c'est le contraire.

 

Que se passe-t-il ?

L'éducation est devenue l'outil de crétinisation des masses.

Depuis 1945, l'UNESCO régente les domaines éducatif, scientifique et culturel de la planète.

Plus son influence grandit, plus les approches pédagogiques s'uniformisent partout à travers le monde.

Son enseignement favorise les TIC (technologies de l'information et des communications), la responsabilité écologique et la conformité sociale.

De plus, elle fait la promotion de l'intelligence collective pour l'humanité et encourage la mentalité de ruche comme idéal planétaire.

Musique, cinéma, mode, art, littérature et radio sont toutes manipulées par les mêmes groupes secrets et diffusent un message identique.

 

Pourquoi cet acharnement éducatif ?

L'élite sait que l'être humain est à la veille d'un bond évolutif monumental et tente désespérément de l'en détourner.

À nous de décider de l'issue de cette aventure !

 

 

Renoncer à la famille pour la communion d'esprit >

Les êtres humains viennent au monde sans savoir pourquoi.

Ils grandissent, se marient, font des enfants, les élèvent sans non plus savoir pourquoi.

Puis, ils meurent, toujours sans savoir pourquoi.

Et ils reviennent sans jamais savoir pourquoi.

 

Ils recommencent ainsi indéfiniment jusqu'au jour où ils se posent « la » question « Que suis-je venu faire sur cette terre ? »

« Je suis venu trouver le bonheur pour ma famille et moi ? »

Vraiment ?

Depuis notre naissance, on est identifié à un sexe masculin ou féminin qui contient un programme spécifique.

Femme, les rôles de séductrice, de génitrice et d'organisatrice vous collent à la peau jusqu'à ta mort.

Homme, les rôles de géniteur, de pourvoyeur et de protecteur vous emprisonnent pour la vie.

Femme ou homme, vous sacrifiez vos jours et nuits pour assumer vos fonctions sans jamais les remettre en question.

Vous êtes auto identifié aux personnages d'une pièce de théâtre basée sur la survie de l'espèce animale Homo sapiens.

En réalité, vous ne vous incarnez pas pour perpétuer l'humanité, mais pour former le couple véritable, l'union de l'âme et du corps.

 

Sujets abordés, le troupeau animal nommé famille ; le matriarcat et le patriarcat ; à qui appartient l'enfant ?

L’industrie du sexe ;

La pédomanie et la sexomanie ;

La famille et l'argent ;

Les secrets de famille ;

Les divers rôles familiaux ;

Le couple et ses défis ;

L'amour faux et l'amour vrai ;

Les fêtes de famille ;

Les écovillages et communautés ;

La communion d'esprit.

 

 

Renoncer à la société pour le paradis sur terre >

Nous sommes dans une 3ème guerre mondiale silencieuse, la crise économique internationale, la famine planétaire..., vous avez de la chance !''

Ces prédictions sont loin d'être farfelues.

Nous sommes en pleine apocalypse - et c'est bien ainsi !

En effet, les bouleversements sociaux et terrestres annoncent la fin d'un monde de mensonge.

De ses cendres émergera le paradis sur terre.

Actuellement, chaque être humain vivant sur Terre est à la croisée de trois chemins.

 

Le premier, lui propose la facilité (puce, revenu alimentaire, divertissements, alcool, drogues, sexe...).

 

Le deuxième, celui du désespoir, l'incite au suicide rapide (intentionnel) ou lent (maladie).

 

Quant au troisième, il fait appel à son courage et l'amène à se transformer en être divin, but ultime de toute l'évolution terrestre.

 

La solution évolutive au-delà de la domination destructive est donc de devenir une personne sous la gouvernance de votre âme.

 

Tous ces outils sont pour sortir de la misère psychique et matériel au delà des notions intellectuelles avant-gardistes.

Comme la vulgarisation du phénomène ufologique, des conspirations, révélations-choc d'experts sur les vaccins, le sida, le cancer, les médecines douces.

En plus des dévoilement des secrets les mieux gardés de l'establishment de tout ceux qui ont trait l’humanité étudiés sur l’histoire depuis 70 ans.

 

 

Être autonome la solution pour le présent >

Nous sommes des être humain, nous dit-on.

« Être » identifie l’esprit créateur et humain dont la matière créée.

Nous sommes donc des créateurs suprême de l’univers et sa créature à la fois, c’est notre identité véritable.

Or, en plongeant dans la matière inconsciente, nous avons oublié qui nous sommes.

Un petit coquin, le « dieu du mensonge », en profita pour usurper notre pouvoir souverain.  

Il nous convainqua que nous étions qu’une pauvre créature impuissante qui a besoin de sécurité et de protection.

Il établit une hiérarchie du sommet de laquelle il règne sur la terre par ses représentants invisibles et visibles.

À la base de la pyramide, ses esclaves humains vivent dans la peur permanente d’un grand patron mensonger nommé Dieu, Univers, Diable, Nature, Hasard, Science.

Je l’ai cru et je ne le crois plus car j’ai choisi mon propre chemin.

Je me souviens de qui je suis et agit en conséquence.

Au fur et à mesure que je progresse dans ma conscience-de-vérité, le vieux monde de mensonge avec son dieu s’effondre.

Et fait apparaître au grand jour l’être suprême qui réside au fond de tout être humain.

Telle est ma signification d’être humain transformé.

Nos trois corps (physique, vital et mental) sont alignés sur la gouvernance de l’âme et le règne de l’esprit.

L’idée est d’être reliées par la conscience d’être un seul et même esprit en la communion de ce dernier.

Adapter son nom et son vocabulaire à cette nouvelle conscience.

Avoir le pouvoir de gouverner son soi souverainement et se comporter comme telle au quotidien.

La conscience doit avoir deux composantes indispensables et interdépendantes l’une de l’autre, la vision et l’action.

Voir les choses différemment et agir en concordance.

Redevenez l’être suprême inhérent à tout ce qui existe hors séparation esprit et matière.

Par conséquent, toute personne est créatrice de l’univers, qu’elle le sache ou non.

Vous devez le savoir et le démontrer dans vos gestes quotidiens.

L’humanité évolue vers le prochain règne post-animal.

Manifestez vous en gouvernant la conscience pour la remplacer par le gouvernement de l’intelligence.

 

 

L'originalité de cette compréhension d’autonomie >

En quoi cela diffère-t-il de toutes les autres approches spirituelles, magiques, philosophiques, sociales, familiales, politiques, légales, économiques, médicales, scientifiques ou éducationnelles ?

Cela se démarque de trois façons,

1) Se situer dans la conscience-de-vérité, au-delà du mental de l’intelligence, là où la réalité fait place à l’illusion.

2) De plus, par cohérence, manifester cette conscience dans tous les domaines de sa vie quotidienne.

Sans action, la démarche de conscience est boiteuse et stérile.

On fait du sur place et on tourne en rond.

3) Enfin, s'employer à la transformation de conscience par la mutation et non par une amélioration.

Ainsi se distinguer de la croissance personnelle, de l’évolution de conscience ou du trans-humanisme – qu’il soit technologique ou magique.

L'être humain sert de transition entre l'animalité inconsciente et la consciente supérieure.

De cette transformation de conscience émergera un être autre et nouveau.

Tant que la perception de l'être humain se situe dans son corps mental (ou même son corps « spirituel »). 

Il ne peut concevoir ce qui est au-delà de son vieux monde illusoire limité.

Il n'arrive pas à comprendre la démarche radicale (qui va à la racine) et intégrale (qui va jusqu’à la transformation complète).

Il s'évertue à reproduire le passé en essayant, tout au mieux, de l'améliorer.

Or, vous devez cesser de reproduit les choses pour les créer.

Faites un «STOP & 180°» à la vieille évolution.

Coupez vos attaches au passé, larguer vos habitudes physiques, vos désirs vitaux, vos croyances mentales.

Et engagez vous sur un chemin sans chemin, à la découverte de votre nouvel être tout-puissant, sans peur et sans ego, que vous êtes réellement.

 

 

Votre raison d'être autonome >

Une autre réalité, à partir d'une autre conscience, autre que tout ce que vous avez su, connu, lu ou entendu.

Traitons ensemble de la transformation de l'être humain, de sa mutation en un autre règne post-animal.

Célébrez le passage de l'être humain reproducteur à l'être créateur.

Annoncez la fin de la démocratie inconsciente et le début de la autonomie consciente.

Si vous répétez vos vieilles comparaisons de «ça ressemble à...» ou «ça me fait penser à...» ou

• Si vous pensez trouver comment «faire un monde meilleur» avec «plus de justice sociale...» ou

• Si vous tentez de mettre l’autonomie dans une boîte étiquetée religion, spiritualité, tradition, collège, ordre, secte, société secrète, fraternité, organisation, corporation, association, etc… alors vous passez à côté.

Votre filtre mental bloque l'information de la conscience-de-vérité et vous ramène dans le vieux monde de l’illusion, celui que vous connaissez bien.

L’autonomie, au contraire, fait un STOP & virage à 180° de tout ce que nous faisons depuis des millénaires.

Et qui nous garde dans la peur, la division, la guerre, l'inégalité et l'iniquité, la maladie, la vieillesse... et la mort.

Je vous invite donc à aborder les choses avec votre corps tout entier, sans essayer de comprendre avec ta tête et encore moins, de l’expliquer.

Laissez vibrer vos cellules, car elles savent.

Vous retiendrez ce qui est votre vérité du moment – et seulement la votre.

 

 

Le comportement d’une personne autonome >

À quoi reconnaît-on l’autonomie ?

Aux trois critères suivants,

1) Identité : elle sait qu’elle est une créatrice illimitée, et qu’elle en possède tous les attributs. Individuelle et universelle, elle est Une et Tout à la fois.

2) Autorité : elle reconnaît la souveraineté de son âme et lui obéit aveuglément.

3) Sincérité : elle apprend graduellement à se comporter en temps que telle.

Elle finit par le faire en toute circonstance et dans tous les domaines de la vie quotidienne (financier, économique, légal, politique, social, médiatique, médical, familial, éducationnel, spirituel, relationnel).

 

 

En accord avec le chemin individuel que choisit votre âme, voici quelques exemples de comportements quotidiens a adopter au fur et à mesure qu’on avance sur le chemin d’une personne autonome >

Elle obéit à l’âme.

Elle fait ce que lui dicte sa conscience et non ce que lui imposent les autorités extérieures.

Elle s'assume.

Elle crée son boulot elle-même.

Elle ne se vend pas comme esclave à un employeur.

Elle est créatrice, responsable, garante de tout ce qui lui arrive et ne fait pas payer l'autre à sa place.

Elle ne se fait pas entretenir par les autorités.

Elle est jeunesse éternelle.

Elle ne met pas d'argent de côté pour ses vieux jours.

Elle ne cotise pas à des fonds de pension et ne touche pas de pension de vieillesse.

Elle est toute-puissante.

Elle n'a besoin ni de sécurité ni de protection et encore moins de prévention.

Elle décline toute assurance, en commençant par l’assurance-maladie.

Elle est une personne souveraine, l'autorité suprême.

Elle n'a pas besoin de gouvernement, et encore moins d’élections, de politique ou d’impôts.

Elle fait la paix.

Elle ne participe pas aux impôts et aux taxes, car ils servent à financer la guerre.

Elle contribue au bien public à sa façon.

Elle est illimitée.

Elle n'appartient à aucun pays limité, aucune compagnie (société) limitée, aucune ROSSSSS

(religion, ordre, secte, société secrète, science, spiritualité).

Elle voue son allégeance envers son intérieure – son âme.

Elle est juste. Elle n'investit pas à la bourse.

Elle n'emprunte ni ne prête avec intérêts.

Elle ne fait pas affaire avec les banques, car elles prêtent du vent.

Elle crée et utilise sa propre monnaie.

Elle échange sans intérêts, sans taxes, de façon équitable.

Elle paye le prix juste.

Elle est immortelle.

Elle fait circuler l'argent au lieu de l'accumuler.

Elle ne fait pas de testament et ne laisse pas d’héritage.

Elle est riche.

Elle achète beau, bon et cher, des produits locaux chez des marchands locaux.

Elle recherche la durabilité – immortalité oblige !

Elle est amour infini, la seule réalité.

Elle se voit dans les autres et les traite comme elle-même.

Elle n’a besoin ni d’armée ni de police.

Elle est tout.

Elle est unifiée et ne connait pas d'ennemi extérieur, car il n'y en a pas.

Elle n'a peur ni des gens, ni des microbes, ni du futur.

Elle est en parfaite santé.

Elle ne va pas chez le médecin, spécialiste de la maladie.

Elle est créatrice.

Elle se crée elle-même.

Elle est un original et non une reproduction.

Elle ne croit plus à la procréation.

Elle n’adère plus aux parents reproducteurs d’enfants qui est une histoire de photocopie.

(une légende aussi périmée que celle du Père Noël).

Elle met fin à son attachement aux rôles, aux coutumes et aux traditions familiales, ainsi qu'à l'institution elle-même, la famille.

 

 

L'historique des personnes autonomes >

Toutes les personnes aspirent à manifester qui elles sont réellement.

C’est une conscience individuelle sans hiérarchie, sans structure, sans appartenance.

Où chaque personne crée son propre rôle et le joue elle-même en utilisant ses talents.

La fécondation, autrefois linéaire, la croissance de la conscience collective de l’humanité est maintenant devenue exponentielle.

 

Pourquoi ?

Depuis quelques décennies, une masse critique d’âmes humaines est mûre pour l’unification âme-corps.

Ce qui permet cette union au sein d’individus conscients et consentants.

C'est la présence d’une énergie nouvelle et particulière, la conscience-de-vérité.

Elle est incompréhensible mentalement, car elle se situe au-delà du mental.

Elle ne s'explique pas, elle se vit.

L’ancrage de cette énergie a eu lieu milieu du 20e siècle, en Orient, lorsque la vibration « supra-mentale » s’est fixée solidement dans la conscience de certaines personnes.

C'était un pas gigantesque, une première universelle.

Tout type d’énergie qui s’ancre dans un seul corps humain devient dès lors accessible à tous les autres corps humains.

Toutefois, l’intériorité des sociétés orientales n’invite pas à la manifestation matérielle.

C'est pourquoi la diffusion de la nouvelle énergie prend place plus facilement en Occident, un monde orienté vers l’action concrète.

Sa mise en application individuelle dans tous les domaines de la vie quotidienne.

Aussi bien publique que privée, attire l'attention, suscite l'intérêt et stimule l'évolution des gens assoiffés de vérité et de liberté.

De cette fécondation Orient-Occident émergea la conception que je vous présente.

Des ma naissance, je manifeste très tôt un comportement de mouton noir qui remet constamment l’autorité en question.

Ce conflit omniprésent sous-tendra ma quête incessante de l’autorité suprême, à la recherche du grand patron – le Big Boss de l’univers.

Je l’ai répété inlassablement « Allez m’chercher l’patron ! »

Je me demande encore pourquoi tout le monde ne jouit pas de la qualité de vie qu'elle connaît au sein de sa famille aisée.

J’ai souvent tenter de découvrir une solution à l’inégalité et l’iniquité sociales.

Après une carrière de 20 ans dans le commerce, j’ai découvert un virage énorme en devenant Hypnothérapeute.

Puis un jour, un divorce fracassant vient bouleverser ma petite tranquillité et la remettre sur la voie évolutive.

Plus tard en mars 2020, je découvre réellement la notion spirituelle autre que religieuse.

Sans atouts particuliers, je dispose d'un solide bon sens qui me guide vers la vérité et d'un courage intrépide qui me pousse à agir en conformité avec cette vérité.

Je découvre aussi que j’aime comprendre, vulgariser et transmettre.

Là où le dieu du profit-à-tout-prix règne sur les entreprises, que je me pose des questions fondamentales.

La gestion de mon quotidien me met face à un problème pratique.

 

comment offrir les meilleurs services dans mes accompagnements tout en assurant de bons profits à mon entreprise ?

L’un ne peut se faire au détriment de l’autre, je découvre alors le principe du double résultat final.

Seul un équilibre entre services (qualité) et profits (quantité) peut assurer la santé de l’entreprise.

En effet, une fois cette égalité établie, le troisième élément du triangle équilatéral, de ce que j’appelle la « grâce », apparaît automatiquement.

L'ordre, la paix et les miracles se manifestent, bien au-delà de ce que l'on pourrait imaginer, voilà la recette !

Pourtant, le problème n’est pas encore résolu.

 

Comment faire en sorte que services (l’âme de l'entreprise) et profits (le corps de l'entreprise) s'équilibrent ?

Lequel des deux est prioritaire ?

Je comprend vite que cette énigme recèle la clé du mystère de la trinité… et de la toute-puissance !

Je me penche sur cette question qui m’amène à découvrir une réponse imprévisible et étonnante : la priorité de l’âme sur le corps.

Il suffit de donner le pouvoir aux services – l'âme de l'entreprise –, pour que les profits – le corps de l'entreprise –, se mettent en place automatiquement.

Dès lors, services et profits retrouvent l’équilibre et, inéluctablement, le troisième élément de la trinité – l'esprit – se manifeste dans la matière.

L’entreprise retrouve la santé, c’est le vrai miracle.

La recette est identique pour la personne et est magique et infaillible.

Voici la clé de la toute-puissance, celle que je cherchais depuis si longtemps pour résoudre mon conflit d’autorité et connaître la santé illimitée pour tous et sans aucun coût.

Le vrai pouvoir créateur est intérieur.

L'autorité suprême d'un système ou d'une personne se trouve dans son âme.

Qui dit suprême dit divin.

Par conséquent, l'être humain est divin et il possède tous les attributs qu'on reconnaît aux dieux.

C'est évident et je n'en doute plus une seconde.

Je me souvient de qui je suis, créateur illimité, et nomme cette nouvelle conscience la « souveraineté individuelle ».

Je la présente comme solution et au fur et à mesure que germe en moi cette conscience, je m’efforce de la mettre en pratique dans les différents domaines de ma vie quotidienne.

Mon comportement change du tout au tout.

 

À chaque pensée, parole, action, je me demande, « Est-ce que l’être suprême, penserait, dirait, ou ferait cela ? »

La réponse est invariablement, « Non ! »

C'est pourquoi je procède à la transformation radicale de mon comportement.

L’une des premières personnes autonome et responsable réellement est née !

 

 

L’enfance d’une personne autonome >

J’ai entrepris 5 ans d’accompagnements de conférences et d’ateliers, sur le thème de la souveraineté individuelle, qui m’ont amènés à faire de nombreuses rencontres dans la compagne d’évolution.

Simultanément, j’ai développé des expériences concrètes, en venant à cibler plus précisément les actions spécifiques permettant de dissoudre pour de bon la conception fausse de l’autorité extérieure.

Je continue a travailler sur moi et j’aimerais bientôt abandonner ma carte d’assurance-maladie.

Puis cesser de contribuer à l’impôt sur le revenu comme certaines personnes qui m’ont servis d’exemple avant de me trouver moi.

Je renoncerai à ma profession, à mon permis de conduire, à mon rôle de père et de sauveur, etc.

La personne autonome passe vraiment à l’action dans son quotidien.

Alice Pazalmar de Pourquoi pas, One nation ou Ghis font parties de ces personnes.

Suite à cela j’accélère l’expérimentation d’une vie où s’amenuise l’influence des autorités extérieures.

Peu de temps après et d’intériorisation tout m’amène dans l'évolution et la transformation de la conscience humaine.

L’idée de l’autonomie et du pouvoir illimité de la personne créatrice, c’est de présenter.

Ainsi le bon comportement dans les domaines religieux, spirituel, politique, économique, éducationnel, médiatique, familial et sociétal.

On y trouve aussi la clé tant cherchée du mystère de la Trinité créatrice/créature/création, la priorité de l’âme sur le corps.

L’union et conduit instantanément à la spiritualisation de la matière, le but de l’évolution terrestre.

Le discours lié au comportement conséquent est bouleversant et ne laisse personne indifférent.

En tout cas ou adore ou on déteste.

Malgré tout, je reste inébranlable dans ma foi en l'évolution de conscience de l'humanité.

Progressivement avec l'être supramental en devenir, je constate avec joie que je ne suis pas seule à prôner une autre conscience au-delà du mental.

 

 

L’adolescence d’une personne autonome >

L'activité de l’autonomie s'intensifie en qualité et en quantité.

Après une série de rituels intensifs le message s'intègre et se consolide.

Un an plus tard, une énorme prise de conscience d'une logique implacable fait son apparition, « être créatrice, c'est se créer soi-même ».

Ce corollaire est épouvantable : par conséquent, il n'y a ni parents ni enfants.

La famille est un leurre aussi gros que celui du Père Noël !

Pas étonnant que ça ne marche pas…

Pire encore, cette réalité sonne le glas de la sexualité.

Oh la la ! Une fois de plus, la vérité est évidente et encore une fois je n'en doute plus.

 

Mais comment annoncer pareille hérésie ?

Ça devient de l'héroïsme…

Cette fois encore, je brave le courroux de l'opinion publique et proclame la fin d'une institution périmée, souffrante et absurde : la famille.

Des personnes s'enflamment quelques-unes d'entre elles décident de se consacrer prioritairement à leur évolution de conscience.

Plutôt que renier mon identité véritable, je fais une démarche de conscience.

J’affirme et réaffirme mon statut de personne souveraine avec un corps, une âme et un esprit.

La justice n’a pas juridiction sur moi, la mort de la personne administrative citoyenne arrive pour une renaissance immédiate de la personne physique réelle que je suis.

Le mouton peureux est mort, la laine est partie.

Dès lors, Je me nomme Olive et découvre la vraie liberté qui est « en d'dans de moi » !

Un seul hic, je n’ai désormais plus de passeport qui est le dernier privilège citoyen auquel je dois renoncé.

 

 

L’âge adulte d’une personne autonome >

L’autonomie s'implique activement la diffusion de la conscience nouvelle.

J’élabore lentement le nouveau monde et invite toute personne qui vibre à cette énergie de participer à sa diffusion – avec les moyens dont elle dispose – dans le propre lieu ou est cette personne dans le monde.

 

 

L’universalisation d’une personne autonome >

La vibration de l’autonomie résulte de l’unité âme-corps qui se manifeste quand l'être humain accorde priorité à l’âme souveraine.

En mettant son corps au service de son âme et en donnant carte blanche à celle-ci, tout son être se transforme.

Il vit d’abord des années de tumulte intérieur au cours desquelles l’ego et la peur s'agitent, puis s'amenuisent et cèdent graduellement la place à un état de paix intérieure.

Cette conscience-de-vérité ancrée dans le corps humain est très contagieuse.

Elle se répand dans toutes ses cellules, ainsi que d’une personne à l'autre.

Quand elle aura affecté une masse critique d’êtres humains qui auront consciemment décidé de prendre ce chemin, une transformation totale de toute la planète s’ensuivra.

Le nouveau règne s’établira pour de bon, au sein duquel les personnes autonomes au corps complètement transformé manifesteront tous les attributs de santé illimitée, jeunesse éternelle, vie-sans-mort, omniscience, toute-puissance, béatitude, ordre, harmonie, paix et amour vrai.

 

 

Questions réponses >

L’humanité est en train de vivre la plus grande transformation de son histoire, une véritable mutation qui donnera naissance à un règne nouveau sur terre et à un nouvel individu autonome.

Il arrivera un moment critique où la bascule de la conscience collective se fera subitement, telle une épidémie d’amour, car seul l’amour est contagieux...

 

Utopie ridicule ou évolution inévitable ?
Vous même le savez.

 

Quand verrons-nous le paradis-sur-terre ?
Quand nous aurons atteint la masse critique de personnes autonomes.

 

Quand atteindrons-nous cette masse critique ?
Quand il y aura un nombre suffisant de personnes conscientes se comportant en êtres autonomes dans leur vie quotidienne.

 

Que se passera-t-il alors ?
L’humanité passera subitement de l’inconscience animale à la conscience supérieure personnelle.

 

Comment le saurons-nous ?
L’individu remplacera la guerre par la paix et la société passera de l’enfer-sur-terre au paradis-sur-terre.

 

Verrons-nous cela de notre vivant ?
Tout dépend de nous car notre création dépend de notre niveau de conscience.

 

Que pouvons-nous faire pour y arriver ?
Accélérer notre transformation individuelle et nous libérer de nos peurs.

Lorsqu’un nombre restreint de personnes apprend une nouvelle façon de penser, de vivre et d’agir, ce nouvel apprentissage reste connu des seuls initiés.

Cependant, il suffit alors qu’une seule personne parvienne à son tour à cette nouvelle conscience, pour que celle-ci atteigne tout le monde !

 

 

Déterminez d’où vous venez, d’où vous êtes et d’où vous allez >
Identifiez votre niveau de conscience en toute circonstance.
Transformez votre inconscience illusoire en une conscience de la réalité.

 

Mourir de peur ou vivre d’amour ?

Deux animaux pour illustrer métaphoriquement la vie actuelle.

Transformation, le noeud se trouve dans la décision de mourir en gazelle pour renaître en lionne.

 

Victime impuissante ou créatrice toute-puissante ?

Faire la guerre ou vivre en paix ?

Tout est vibration dont la fréquence dépend du niveau de conscience.

 

La gazelle est inconscient de la réalité, la blanche plus que la noir.
Elle vit dans l’illusion d’être une gazelle et a oublié qui elle était.

Qu’elle soit dans l’inaction ou dans la réaction, la gazelle survit ...et meurt.

La gazelle est inconsciente de sa supériorité intérieure.

L’autorité suprême est extérieure à elle et elle est la créature d’un créateur extérieur.

Elle croit en la hiérarchie supérieur/inférieur et elle se sent inégale aux autres.

Elle a besoin du troupeau pour sa sécurité et d’un berger pour sa protection.

Parfois soumise, parfois insoumise, la gazelle obéit aux autorités extérieures.

La gazelle a peur et elle est l’esclave de ses supérieurs en obéissante à leur loi..

Obéissant, elle reçoit des carottes.

Désobéissante, elle reçoit des coups de bâton.

La gazelle inconsciente de sa nature divine vit dans l’impuissance.
Elle croit que la victime, le sauveur et le coupable sont 3 personnes différentes.
Elle joue son rôle dans la souffrance et elle subit la survie qui est une tragédie.

La gazelle est en guerre, tantôt elle attaque, tantôt elle se défend et lutte.
Plus elle se bat... plus elle génère de violence... plus elle se bat et le désordre progresse.

La gazelle vibre à la fréquence de la matière et elle est en disharmonie avec sa divinité.


La lionne Pacifique est consciente de la réalité et se souvient de qui elle est.
Elle est souveraine renaissante ailée de réalisme.

Tantôt dans l’action, tantôt dans la création, la lionne vit ...sans limites.

La lionne est consciente de sa divinité intérieure.

L’autorité suprême est en elle et elle est s créatrice comme sa créature à la fois.
Elle croit en l’égalité (être) et en l’équité (avoir) de tous les individus.
Elle ne fait partie d’aucun troupeau et elle préfère être seule.
Elle est n’obéit qu’à sa conscience.
Elle est TOUT et est solidaire de l’univers.

La lionne s’aime. Elle est libre. Elle obéit à sa conscience.
Son amour l’illumine et illumine les autres car l’amour est contagieux.

La lionne consciente de sa nature divine vit dans la toute-puissance.
Elle sait qu’elle est à la fois créatrice, responsable et garante de tout ce qui lui arrive.
Elle vit dans la joie de ses créations et elle rit de la vie qui est une comédie.

La lionne est en paix à l’intérieur et à l’extérieur.
Son être et son avoir sont en harmonie et elle rétablit l’ordre divin.

Elle répand l’amour en elle et amène la paix quand on la laisse tranquille.

La lionne vibre à la fréquence de l’esprit et elle est en harmonie avec sa divinité.
Elle fusionne l’esprit et la matière et elle finit ainsi par marcher et voler à la fois.

 

 

Pourquoi sommes nous de plus en plus pauvre alors que les banquiers sont de plus en plus riches ? >
C’est à cause de l’esclavage.

Parce que l’on se fait l’esclave des banquiers.

Nous travaillons pour eux, notre vie entière, à la sueur de notre front, pour payer l’intérêt - et puis le capital - des faux prêts qu’ils nous font.

Nous sommes complice de notre propre esclavage.

 

Pourquoi se traiter ainsi ?

• Par ignorance car les banques ne prêtent pas l’argent qu’on leur a confié !
Les banques prêtent de 10 à 40 fois -et bien plus encore- plus d’argent que ce qu’elles ont en réserve.

Elles créent de l’argent à partir de rien, des écritures sur du papier.

C’est de l’air qu’elles prêtent, sur lequel elles chargent des intérêts et exigent remboursement en vrai argent.

 

• Par acceptation de l’inacceptable, l’argent ne rapporte pas et on ne nous paye pas l’intérêt sur celui emprunté.

Et l’on perçoit pas l’intérêt sur l’argent prêté ou investi !
L’intérêt sur l’argent s’appelle l’usure.

Il enrichit les riches et appauvrit les pauvres.

Il est l’outil de la pauvreté et de l’iniquité sociale.

L’argent est un outil d’échange et non une marchandise à spéculation.

 

• Par peur des autres, ne pas croire qu’il est préfèrable à l’assurance de me faire avoir à coup sûr par les banques au risque de me faire avoir peut-être par un ami ou une connaissance !
Je peux faire des affaires honnêtes et sûres avec des gens autour de moi.

 

• Par manque d’amour-pour-moi, ne pas croire qu’il est préfèrable de confier mes biens à des institutions établies et réputées qui sont bien plus compétentes que moi !
La fonction des banques est d’enrichir les banquiers à même l’argent des clients.

Il vaut mieux se faire confiance et agir par soi-même.

 

• Par inconscience de qui nous sommes, nous croyons être de pauvre créature impuissante !
Nous sommes divin intérieurement et extérieurement créateur illimitée d’abondance.

Nous avons le souvenir de qui nous sommes et nous créons un système différent pour parer au système bancaire.

 

 

Description d'un système à 3 coeurs >

Il s’agit d’une banque locale et réelle, fondée sur l’amour de soi.

Elle est constituée de trois personnes le prêteur de coeur, l’emprunteur de coeur et le banquier de coeur qui sont réunies pour un échange d’argent sous forme d’un prêt pour la première et d’un emprunt pour la seconde.

Fondée sur la justesse, cela est locale.

L’échange se fait entre personnes qui se connaissent déjà et qui sont sur la même longueur d’onde.

De plus, ce système requiert les qualités suivantes, responsabilité, complicité, transparence, franchise, confiance et enthousiasme.

Elle ne reconnaît que la loi de la conscience individuelle et n’envisage aucun recours en justice.

 

 

Détails

Le prêteur 

Consciente que l’argent est un outil d’échange et non une marchandise.

Cette personne prête de l’argent sans intérêt ou investit dans une entreprise basée sur une économie de besoins locaux et non de profits comme les investissements conventionnels.

Elle s’assure que l’emprunteuse ne fait pas déjà affaire avec une banque.

Si le risque semble grand, il vaut mieux qu’elle s’abstienne ou qu’elle envisage la possibilité de faire un don.

 

L’emprunteur

Conscient qu’il bénéficie d’argent de circulation, cette personne s’emploie à le faire revenir au prêteur rapidement pour qu’il puisse servir à quelqu’une d’autre.

Voilà pourquoi il s’empresse de rembourser.

Il s’engage à ne pas emprunter ni prêter jusqu’à remboursement complet de la dette.

 

Le banquier

Cette personne est choisie par les deux parties ou par le prêteur.

Éventuellement, un banquier peut détenir une liste de noms et de montants de prêteur / emprunteur potentielles.

Son rôle est de faciliter la rencontre et l’échange entre prêteur et emprunteur.

Ainsi que d’être le témoin si cela est nécessaire, de toutes les transactions de départ et de suivi, jusqu’à la fin.

C’est une personne dotée de qualifications précises, la notion des affaires, le bon sens, la créativité, l’intuition et une bonne maîtrise de la communication interpersonnelle.

 

 

Série de questions d’introspection et d’intention dont voici quelques exemples :

Pour le prêteur

1) Avez vous réglé toutes vos dettes ?

2) Vous êtes vous offert ce dont vous avez besoin ou ce dont vous avez toujours rêvé (cours, projets, voyages) ?

3) Envisagez vous de réduire votre temps de travail ou d’arrêter pour de bon ?

4) Quelle somme avez vous à mettre à la disposition des autres et pour combien de temps ?       

5) Voulez vous des remboursements partiels, de combien et à quelle fréquence ?

6) Pourquoi voulez vous prêter, par collaboration locale, par conscience, par culpabilité, ou par peur que le système économique s’écroule ?

7) À qui voulez vous prêter : famille, amies, voisines … ?

8) Préférez vous un seul prêt sécuritaire avec peu de gestion ou plusieurs petits, diversifiés ?

9) Voulez vous des garanties ou des assurances et serez vous prêt à tout perdre ?

10) Quelle est la contrepartie valable ?

11) S’il y avait un bris d’entente, que feriez vous ?

12)Quel délai accorderiez vous avant de reprendre ou vendre le bien ?

 

Pour l’emprunteur

1) Quel est votre bilan financier personnel et êtes vous déjà endettée ?

2)Quels sont vos actifs ? Est-ce que vous avez un fonds de pension, placements, espèces, biens immobiliers (maison, terrain...), biens mobiliers de valeur (bijoux, tableaux, voitures, moto...) ?

3) Qu’avez vous à offrir en garantie ?

4) Quel montant voulez vous emprunter ?

5)Quelle mensualité réaliste pouvez vous rembourser avec engagement ?

6)À ce rythme, combien de temps prendra le remboursement du prêt ?

7) Est-ce que vous disposez de revenus réguliers permettant de rembourser ce montant sans en devenir l’esclave ?

8) Est-ce que vous voulez vraiment vous endetter à ce moment ci de votre vie ?

9) Quels besoins cet emprunt comble t-il pour vous et est-ce que ce choix est cohérent et conciliable avec vos choix de vie présents ?

10)Est-ce un échange juste pour vous et pour le prêteur ?

11) Si vous aviez cet argent et que vous étiez le prêteur potentielle, est-ce que vous prêteriez cet argent dans ces conditions ?

12)Trouvez vous l’échange juste ?

 

ENTENTE ET SUIVI

Voici la liste des éléments importants de cette convention, le lieu, les noms de l’emprunteur, du prêteur et du banquier, la somme en cause, la raison de l’emprunt, le type de remboursement.

Et sa fréquence, les garanties, les conséquences en cas de non-paiement et la rétribution pour le temps du banquier et du prêteur.

 

Hqdefault

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.